service clients 02 40 98 62 82
paiement sécurisé livraison rapide

Les Musiciens de Mademoiselle de Guise

L'ensemble « Les Musiciens de Mademoiselle de Guise », qui  joue  sur des instruments d'époque,  a pour vocation de faire vivre, découvrir, et de transmettre l'immense patrimoine des musiques anciennes dans le contexte culturel d'aujourd'hui. 
Les musiciens qui le composent ont été  formés par des institutions spécialisées de toute  l'Europe. Chaque production est pour eux  l'occasion de travailler au plus près du compositeur et de son contexte historique. 
Ainsi, sous la houlette de leur directrice artistique Laurence POTTIER, ils mettent en commun leurs compétences en matière de recherches sur la sonorité et la  technique instrumentale, de découverte de nouveaux répertoires, de facture d'instruments, et d'interprétation des œuvres, leur ambition ultime restant le partage de l'émotion musicale avec le public.
Créé en 1996 par Laurence POTTIER L'ensemble est basé en région parisienne. Ses membres sont, en fonction des projets, à géométrie variable (de 4 à 40 musiciens). Outre ses propres projets, l'ensemble est très souvent sollicité pour accompagner des chœurs d'adultes ou d'enfants. Ainsi naissent très souvent de très fructueux partenariats avec par exemple le chœur Chorus 14 (Direction Dominique Sourisse), l'ensemble Monteverdi (Direction Christophe Grapperon), l'ensemble vocal Agapanthe (Direction Isabelle Retailleau), l'ensemble vocal Quid Novi (Direction Pascal Bézart)…
L'ensemble réalise environ une vingtaine de concerts par an avec des programmes allant de la musique de la Renaissance à Haydn. Il s'est produit entre autre au Festival Créations baroques Atlantiques, Festival du Vigan, Festival des Abbayes, Festival de la vallée d'Alzette, Festival Itinéraire baroque (Périgord), Festival Jean de La Fontaine (Château-Thierry), Festival Itinéraires (Académie de Musique et d'Arts sacrés de St Anne d'Auray),  aux Choralies et au Festival de Pontoise.

3 albums dans la discographie de « Les Musiciens de Mademoiselle de Guise »